Stratégies d’enseignement et d’apprentissage | Ophea Teaching Tools

    Stratégies d’enseignement et d’apprentissage

    Les enseignants doivent choisir un éventail de stratégies pédagogiques pour répondre aux différents besoins de tous les élèves. [1] Les activités pédagogiques doivent favoriser un taux de participation optimal (p. ex., en minimisant le temps que les participants doivent attendre leur tour, en s’assurant qu’il y ait suffisamment de matériel et d’équipement et en choisissant des activités appropriées) et offrir l’occasion aux élèves de s’entraîner à faire des activités et à les répéter afin de renforcer leurs habiletés. Les enseignants sont encouragés à faire appel à différents styles d’enseignement afin d’aider les élèves à devenir autonomes. La technologie, qui peut offrir d’importants outils pour l’enseignement et l’apprentissage, devrait être utilisée lorsque l’occasion s’y prête.

    La ressource Savoir santé fait appel aux stratégies d’enseignement et d’apprentissage suivantes :

    Carrousel

    • Le contenu pour un sujet donné est divisé en sections selon le nombre de groupes d’élèves. Les élèves travaillent en petits groupes et se déplacent d’un sujet à l’autre au signal de l’enseignant après qu’un certain temps précis se soit écoulé.

    Cartes de récapitulation

    • Les élèves répondent à des questions posées à la fin du cours ou de l’activité d’apprentissage (de façon écrite, orale ou visuelle).
    • Les élèves inscrivent leur nom sur la carte/fiche et répondent à une ou des questions posées par l’enseignant et lui remettent avant de quitter la classe.
    • L’enseignant peut utiliser les réponses lors de sa planification de l’enseignement à venir et pour déterminer la composition des groupes et les prochaines étapes. 

    Visite de la galerie

    • Chaque élève peut passer en revue les connaissances dont font preuve les autres élèves et effectuer une réflexion sur son propre apprentissage. 
    • Le travail des élèves est affiché dans la salle; les élèves se déplacent à leur rythme dans la salle et ils observent et effectuent une réflexion sur le travail affiché comme s’ils étaient dans une galerie d’art.

    Stratégie du groupe expert

    • Chaque élève au sein d’un groupe peut se spécialiser sur un aspect de l’unité d’apprentissage.
    • Les élèves se réunissent avec les membres des autres groupes qui se sont vus désigner le même aspect afin d’en maîtriser le contenu. Après l’avoir maîtrisé, ils retournent à leur groupe d’origine et l’enseignent aux autres membres du groupe.
    • Cette stratégie promeut la responsabilité des élèves, car chaque partie est importante pour effectuer avec succès l’activité.

    Arbre conceptuel

    • Il s’agit d’un organisateur graphique aidant à l’exploration d’un sujet clé. Le mot clé est inscrit au centre et les élèves établissent des liens au mot en inscrivant des « bulles » de mots autour de celui-ci pour montrer la relation entre les mots.

    L’écriture spontanée

    • Les élèves doivent penser au plus grand nombre possible d’idées selon les consignes de l’enseignant sans se soucier des règles de la langue.
    • Souvent, l’ébauche ainsi produite peut être révisée afin que le contenu en soit inclus dans une version peaufinée et définitive de leurs idées.

    Tableau en deux volets

    • Cet organisateur graphique comprend deux colonnes verticales; les élèves peuvent y comparer deux articles/concepts, un dans chaque colonne.

    Séance « penser à deux, c’est mieux »

    • Il s’agit d’une séance donnant l’occasion aux élèves de réfléchir à leurs idées, de les examiner de façon plus approfondie et d’en discuter avec un partenaire avant, durant ou après l’enseignement.
      Réfléchir : réfléchir pendant un moment (ou lire un texte, ou écrire sur une idée ou un concept);
      Discuter : échanger sur des réflexions, du matériel lu ou des propos rédigés avec un partenaire et déterminer ce qui sera partagé avec l’ensemble du groupe;
      Partager : partager les idées ou les réponses avec l’ensemble du groupe.

    Pouce en l’air, pouce en bas

    • Les élèves effectuent le signal du « pouce en l’air » s’ils comprennent le contenu, du « pouce à l’horizontale » s’ils travaillent encore à peaufiner leurs connaissances et à mieux comprendre ou du « pouce vers le bas » s’ils ont des questions ou s’ils ont besoin de passer plus de temps à étudier le contenu.

    Diagramme de Venn

    • Un organisateur graphique comprenant deux cercles qui se chevauchent au milieu. Les élèves comparent les similarités et les différences entre les deux idées/concepts, inscrivant les différences dans les cercles respectifs et les similarités dans l’espace où les cercles se chevauchent.

    [1] Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2008). Parcours fondamental d’enseignement et d’apprentissage. Sur Internet : http://www.edu.gov.on.ca/fre/literacynumeracy/inspire/research/teaching_learning_fr.pdf