Approches pour l’enseignement de sujets délicats | Ophea Teaching Tools

    Approches pour l’enseignement de sujets délicats

    Il est important de créer un environnement inclusif et sécuritaire favorisant l’expression artistique et l’ouverture d’esprit. Il peut être délicat d’en arriver à cet équilibre. Il est important de comprendre que certaines réactions ou certains comportements inappropriés ou indésirables (humour inapproprié, mauvaise conduite) des élèves lors de discussions portant sur certains sujets relatifs à une vie saine peuvent être une façon pour eux de gérer des situations bouleversantes qu’ils ont vécues et de se protéger de la douleur, de la culpabilité, de la honte, de la colère et de la frustration.

    Des exemples de situations pouvant être bouleversantes ou traumatisantes sont le décès, la négligence, le divorce des parents, un déménagement, l’intimidation/rejet social, l’harcèlement, la cyberintimidation, la stigmatisation, le racisme, les stéréotypes associés au genre, le développement de l’identité, les évènements gênants, le changement d’apparence, la maltraitance émotionnelle, physique ou sexuelle, la violence conjugale, etc.

    Une situation potentiellement bouleversante ou traumatisante est propre à la personne la vivant et des facteurs comme l’âge, des situations traumatiques antérieures, la dynamique familiale et les réseaux de soutien peuvent influencer la réaction d’un élève.

    Si des émotions négatives sont déclenchées, les élèves peuvent réagir de façon inappropriée ou adopter un comportement désintéressé et ne pourront pas bien apprendre.

    Les élèves qui sont calmes et alertes sont en mesure de penser clairement, d’être créatifs, et d’interagir de manière productive en classe.

    Les effets d’une situation bouleversante ou traumatisante sont souvent atténués lorsqu’un enseignant reconnaît et comprend les réactions inappropriées et indésirables et travaille afin de satisfaire les besoins de l’élève.

    Des stratégies simples peuvent être utilisées pour optimiser l’engagement et l’apprentissage des élèves.

    Conseils pour gérer l’environnement en classe afin de favoriser l’apprentissage :

    • Soyez conscient que les réactions et comportements indésirables et inappropriés sont des réactions d’adaptation normales à des évènements anormaux ; des choses qui n’auraient pas dû arriver (p. ex., maltraitance).
    • Adoptez une optique reposant sur les forces.
    • Écoutez les élèves et parlez-leur.
    • Incitez les élèves à réfléchir à leurs activités, comportements et sentiments pour les aider à améliorer leur conscience de soi et le contrôle de leurs émotions (p. ex., Qu’est-ce que je ressens en ce moment en faisant ça ?).
    • Normalisez l’émotion, acceptez-la et ne tentez pas de la corriger.
    • Aidez les élèves à nommer et amadouer les émotions fortes. Il est possible d’éviter une escalade en demandant aux élèves d’évoquer leurs émotions de façon verbale ou écrite et en les validant.
    • Aidez les élèves à développer des mécanismes d’adaptation plus efficaces, entre autres, en pratiquant des exercices de respiration par le ventre, de concentration sur le moment présent et de pleine conscience.
    • Promouvez l’acceptation des différences ; tous ont droit à leurs pensées, leurs croyances, leurs sentiments, leurs besoins et leurs souhaits, qui seront différents d’une personne à l’autre.
    • Donnez l’exemple relativement à l’établissement de limites saines et incitez les élèves à établir leurs propres limites.
    • Enseignez les concepts associés à la communication appropriée, au respect et à la résolution de conflits et donnez l’exemple.
    • Essayez de comprendre les comportements d’un élève avant de le punir ; le renforcement négatif peut exacerber son sentiment d’insécurité :
      • Posez des questions (p. ex., « Pourquoi as-tu réagi ainsi ? Pourquoi as-tu dit cela ? »).
      • Validez les émotions exprimées.
      • Expliquez les actions et les conséquences.
    • Favorisez la communication « assertive » plutôt que la communication « agressive » ou « passive » :
      • Décrivez la situation (énoncez les faits, en vous abstenant de blâmer ou d’accuser).
      • Exprimez ce que vous ressentez relativement aux faits ou à la situation (en utilisant des énoncés commençant par « je » et le langage non verbal).
      • Expliquez ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin (en utilisant le pronom « je »).
      • Expliquez les conséquences associées à leur action.
    • Aidez les élèves à élaborer des plans pour qu’ils prennent soin d’eux-mêmes (p. ex., sur le plan physique, émotionnel et spirituel, leur mode de vie, le soutien de personnes).
    • Aidez les élèves à entrer en contact avec des experts de la communauté élargie (y compris votre administrateur) qui peuvent les aider davantage.