Passez le mot à l'école | Ophea Teaching Tools

    Passez le mot à l'école

    Les commotions cérébrales associées à la pratique de sports sont un problème reconnu en matière de santé. Cependant, ce ne sont pas seulement les personnes qui pratiquent des sports qui sont à risque d’une commotion cérébrale. Tout le monde est à risque. La Journée de la Loi Rowan est une occasion d’éduquer les élèves et de les faire participer à une discussion sur les commotions cérébrales et d’utiliser certaines des activités de sensibilisation suivantes.

    1. Affiches imprimables 
    Téléchargez et imprimez les affiches éducatives sur les commotions cérébrales et apposez-les à différents endroits de votre école. Vous trouverez des affiches (en format 8,5 po x 11 po et 11 po x 17 po) pour les élèves de l’élémentaire et du secondaire. Vous pouvez aussi télécharger les affiches et les faire colorier par les plus jeunes élèves dans le cadre de votre stratégie de sensibilisation au sujet des commotions cérébrales. Vous pourriez organiser un concours de coloriage ou demander aux élèves de créer leur propre affiche d’après ce qu’ils ont appris sur les commotions cérébrales. 

    2. Partagez le récit de Rowan et portez sa couleur préférée !
    Faites part du récit de Rowan à des élèves et à des collègues et encouragez votre communauté scolaire à porter du pourpre (la couleur préférée de Rowan) lors de la Journée de la Loi Rowan (le dernier mercredi de septembre de chaque année). 

    3. Organisez une assemblée
    Organisez une assemblée pour l’ensemble de l’école pour que les élèves en apprennent davantage sur les commotions cérébrales et sur l’importance de parler ouvertement d’une blessure à la tête ou au corps. Souhaitez-vous qu’une personne vienne parler à votre école ? Contactez la division locale de l’Association des lésés cérébraux ou votre bureau de santé publique

    4. Annonces
    Utilisez cette trousse pour faire de l’éducation sur les commotions cérébrales lors des annonces du matin et de fin de journée à l’école. 

    5. Équipes sportives
    Engagez-vous à vous garder en sécurité les uns les autres en rapportant les commotions cérébrales. Consultez la page du protocole et des ressources en cas de commotion cérébrale pour des outils de communication et de rapport.

    6. Projets étudiants et discussions en classe 
    Faites participer les élèves à des activités ou à des projets qui leur permettent d’en apprendre davantage sur les commotions cérébrales et qui renforcent la notion qu’un coup à la tête ou au corps peut causer une blessure qui nécessite des soins médicaux et du temps pour guérir. Il n’y a rien de mal à prendre une pause ! Des élèves qui ont subi une commotion cérébrale peuvent aussi faire part de leurs expériences, et encourager les autres à en parler s’ils subissent un jour une blessure. 

    7. Communication avec les parents, les tuteurs, et la communauté
    Communiquez aux parents ou tuteurs la politique de votre conseil scolaire sur les commotions cérébrales et une partie du contenu de cette trousse. Il est important que les parents ou tuteurs connaissent ce qu’est une commotion cérébrale (signes et symptômes) et qu’ils appliquent les pratiques exemplaires de votre école pour garder tous les élèves en sécurité. Invitez les parents ou tuteurs à en apprendre davantage en consultant le Guide sur les commotions cérébrales pour les parents, les tuteurs, et les fournisseurs de soins de Parachute. Les parents ou tuteurs peuvent aider à mieux faire connaître les signes et symptômes d'une commotion cérébrale en imprimant et en remettant les ressources officielles de la Loi de Rowan avec d'autres parents ou tuteurs: https://www.ontario.ca/commotions

    8. Éducation du personnel
    Le travail de sensibilisation au sujet des commotions cérébrales est une responsabilité commune. C’est pour cette raison que tous les membres du personnel scolaire devraient connaître les signes et symptômes ainsi que la politique de votre conseil scolaire sur les commotions cérébrales. Encouragez vos collègues à utiliser les ressources suivantes :

    • Lignes directrices sur la sécurité en éducation physique de l’Ontario : Protocole en cas de commotion cérébrale et outils de mise en œuvre http://safety.ophea.net/fr/
    • Le module d’apprentissage en ligne d’Ophea, L’identification, la gestion et la prévention des commotions cérébrales à l’intention des écoles de l’Ontario (mis à jour annuellement), fut créé afin de mieux faire connaître et comprendre ce en quoi consiste une commotion cérébrale, la façon d’identifier une commotion cérébrale soupçonnée et la façon appropriée de gérer une commotion cérébrale. Le module propose aussi des ressources et des stratégies pour la prévention des commotions cérébrales et pour l’enseignement correspondant. Il est conçu à l’intention de tous les membres du personnel scolaire, y compris les enseignants, les administrateurs et le personnel de soutien https://www.ophea.net/fr/formations/apprentissage-en-ligne.. 

    9. Réseaux sociaux
    Utilisez les comptes de votre école sur les divers réseaux sociaux pour éduquer les gens sur la Journée de la Loi Rowan et les commotions cérébrales en utilisant le mot-clic #RowansLawDay and #HitStopSit. Faites part de ce que fait votre école afin d’y participer.

    10. Vidéos
    Regardez ces vidéos (en anglais) avec vos élèves et la communauté scolaire pour améliorer les connaissances au sujet des commotions cérébrales et pour lancer des discussions sur les blessures à la tête et les commotions cérébrales :

    11. Engagement des parents ou tuteurs
    Les parents ou tuteurs peuvent aider à mieux faire connaître les signes et symptômes d’une commotion cérébrale en imprimant et en remettant cette fiche-info (disponible en 11 langues) à d’autres parents ou tuteurs.